Comment prévenir au mieux les cancers?

Sport et alimentation : comment prévenir les cancers ?

Près de la moitié des cancers pourraient être évités en modifiant nos habitudes alimentaires et notre mode de vie. Eh oui, l’impact de notre environnement et de nos actions sur notre santé est donc considérable. Il n’y a pas d’âge pour commencer à faire attention, et il n’est jamais trop tard pour prendre soin de soi !

Alors, sur quels leviers pouvonsnous agir pour préserver sa forme ?

GoodMix vous dis tout !

 

1) Avoir une alimentation variée et équilibrée.

–> Les aliments à favoriser

  • Les fruits et légumes. Riches en fibres, antioxydants, vitamines et minéraux, ils ont un effet protecteur vis à vis de certains cancers (bouche, pharynx, larynx, œsophage, estomac et poumons).
  • Les fibres. On les retrouve en grande quantité dans les fruits et légumes mais aussi dans les céréales complètes et les légumineuses. Elles permettent de réguler le transit mais pas seulement : elles contribuent à réduire le risque de cancer colorectal et de cancer du sein.
  • Les produits laitiers. Ils permettent de réduire la prolifération de cellules cancéreuses dans le côlon et le rectum. Ils jouent donc un rôle protecteur vis à vis du cancer colorectal.

–> Les aliments à limiter

  • L’alcool. On le sait, l’alcool n’est pas notre allié. Consommé en trop grande quantité, celui-ci favorise la survenue de plusieurs cancers (bouche, œsophage, sein, foie, colorectal). Diminuez votre prise d’alcool pour prévenir ces cancers !
  • Le tabac. Favorise directement l’apparition des cancers de la bouche, du larynx et des bronches, et indirectement la survenue d’un certain nombre d’autres cancers. Associé à l’alcool, ce risque est démultiplié !
  • Les viandes rouges et charcuteries. Consommés en excès, ils augmenteraient le risque de cancer colorectal. Attention également à leur cuisson : les cuissons à haute température comme le barbecue peuvent provoquer des composés potentiellement cancérigènes.
  • Le sel et les aliments salés. Leur consommation en excès peut favoriser la survenue de cancer de l’estomac. En prévention, on conseille alors de réduire la consommation de plats industriels et de diminuer l’ajout de sel dans les plats !
  • Les compléments alimentaires. Certains compléments alimentaires contiennent des doses importantes de bêta-carotènes, qui à fortes doses peuvent favoriser les cancers des poumons et de l’estomac. Consommé en trop grande quantité le bêta-carotène augmenterait même l’action cancérigène du tabac ! Pensez à modérer votre consommation de compléments alimentaires, d’autant plus que ceux-ci ne jouent pas de rôle dans la prévention du cancer.

 

2) Prendre soin de son corps.

  • L’allaitement permet de diminuer le risque du cancer du sein.
  • Faites attention au soleil ! C’est un facteur de risque du cancer de la peau. Pensez à bien vous protéger lors de vos expositions, surtout aux heures les plus chaudes.
  • Bougez ! L’activité physique joue un rôle protecteur contre les cancers. Il permet notamment de réduire les risques de cancers du sein, des poumons, du côlon, de l’endomètre. On recommande de pratiquer au moins 30min d’activité physique par jour (vélo, marche, jardinage, etc.), et de limiter les activités sédentaires (ordinateur, télévision…).
  • Maintenir un « poids santé ». Le surpoids et l’obésité ont un certain nombre d’effets néfastes sur la santé. Ils favorisent notamment la survenue de nombreux cancers. Quel est le lien entre obésité et cancer ? Plus il y a de tissus adipeux (graisse), plus la production d’hormones augmente, ce qui favoriserait les cancers des organes hormono-dépendants. L’obésité provoque également une inflammation chronique au niveau de certains tissus, qui peuvent à terme entrainer un cancer. Par exemple, les reflux gastro-œsophagiens sont fréquents chez les personnes obèses, et peuvent à long terme entrainer des complications comme le cancer de l’œsophage.

Le plus important à retenir est qu’en modifiant quelque peu son comportement, on peut devenir acteur de sa santé.

 

Margaux Orsini, diététicienne.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire