Comment adapter le sport à son diabète

Petit guide du sport adapté au diabète

Le sport est indispensable pour se maintenir en forme, quel que soit l’âge ou la condition physique. Le diabète ne doit pas être un frein, bien au contraire, l’exercice physique permet souvent d’alléger le traitement et a un effet positif sur certaines complications liées au diabète comme les maladies cardiovasculaires. Cependant, l’effort fait baisser significativement la glycémie et entraine donc un risque important d’hypoglycémie. C’est pourquoi il y a plusieurs règles à connaître avant de se lancer, notamment qu’il faut adapter son traitement en fonction de l’exercice physique (en général on diminue l’insuline juste avant), se préserver des blessures et prévoir une collation sucrée dans son sac.

 

Les points clé :

  • Avant de commencer un sport, faites un bilan médical avec votre médecin ou diabétologue pour déterminer si vous êtes apte à pratiquer l’activité physique que vous souhaitez. Il adaptera votre traitement en fonction de votre sport pour avoir une glycémie la plus stable possible.

 

  • Ne pas faire d’effort intense et brutal : l’entraînement doit être progressif et régulier. Cela permettra d’éviter les variations trop importantes de la glycémie, et d’adapter au mieux votre dose d’insuline.

 

  • Evitez de faire du sport seul : quand on est diabétique, faire du sport permet d’améliorer sa condition mais peut aussi présenter un risque. L’hypoglycémie peut survenir pendant l’effort, pouvant entrainer un malaise et un risque pour la santé. Etre accompagné permet de mieux prendre en charge cette situation, à condition de prévenir les autres que l’on est diabétique.

 

  • En ce qui concerne la glycémie : elle doit être mesurée avant, pendant et après l’effort, surtout lorsque celui-ci dure longtemps. Cela permet de vérifier qu’il n’y a pas d’hypoglycémie. D’ailleurs, il est conseillé de consommer des glucides toutes les heures si l’effort est de longue durée !
  • En cas d’hyperglycémie : reporter l’exercice physique à un autre moment.
  • En cas d’hypoglycémie : le resucrage est urgent. Prendre l’équivalent de 15g de sucre rapide (soit 3 morceaux de sucre, ou une boisson sucrée).

 

  • Boire régulièrement, sans attendre d’avoir soif.

 

  • Bien s’équiper : Quand on est diabétique, il faut faire attention à ne pas se blesser. Une attention particulière doit être portée aux pieds, en choisissant de bonnes chaussures et en traitant toutes les plaies, même les plus insignifiantes.

 

  • Apprendre à se connaître: et connaître la variation de la glycémie en fonction de l’effort effectué. S’écouter et être attentif permet d’adapter son traitement en fonction de l’intensité et de la durée de l’effort prévu !

 

 

Quels sont les sports à éviter ?

La personne diabétique peut effectuer la quasi totalité des sports. Seront surtout déconseillés : la boxe (à cause des traumatismes que cela peut entraîner au niveau des yeux), l’alpinisme et la plongée.

 

Comment réagir en cas d’hypoglycémie pendant ou après l’effort ?

D’abord, il est important de savoir reconnaître les signes annonceurs d’une hypoglycémie et de les apprendre aux personnes vous accompagnant pendant votre activité physique.

Sueurs, palpitations, troubles de la vue, tremblements, faim soudaine et pâleur sont des signes qui doivent alerter !

En cas de malaise : arrêter l’effort et prendre des sucres rapides immédiatement. L’idéal serait de prendre 15g de glucides simples, soit l’équivalent de 3 morceaux de sucre ou d’une boisson sucrée. Si cela ne suffit pas, vous pouvez y associer des fruits secs, gâteaux individuels, ou pâtes d’amande.

Dans tous les cas, il ne faut jamais partir faire du sport sans avoir emporté avec soi une collation pour le resucrage en cas de malaise (prendre des produits facilement transportables et conservables).

 

Margaux Orsini, diététicienne.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire